/ Loisirs / Binge-watching : et vous, vous êtes accro ?

Binge-watching : et vous, vous êtes accro ?

Le binge-watching, vous connaissez ?

Directement inspiré du terme binge-drinking (pratique consistant à boire beaucoup d’alcool, très vite, dans le seul but d’être ivre), il s’agit d’une pratique un peu moins dangereuse mais aussi addictive : consommer les films et séries « cul-sec ». C’est-à-dire regarder toute une saison en moins de 24h, vissé au canapé, ou se refaire la Saga Harry Potter au complet avec juste une pause pipi de temps en temps.

Le phénomène est de plus en plus important, notamment avec les plateformes de VoD et SVoD comme www.FilmoTv.fr, sur lesquelles il est possible de louer un film à l’unité, mais aussi, moyennant un abonnement, d’avoir accès à un catalogue de centaines de films et de séries, que l’on peut regarder à volonté.

Ainsi, les abonnés ont une grande tendance à tout regarder d’un coup.
En 2013, une étude menée par Harris Interactive aux USA a démontré que 61% des américains pratiquaient régulièrement le « visionnage compulsif », regardant une saison (environ 13 épisodes de 40min) en moins d’une semaine, et même en moins de deux jours pour 25% d’entre eux.

Un bouleversement pour la TV

black-21166_1280C’est véritablement un changement important pour les acteurs de l’audiovisuel, car ces nouvelles pratiques, qui se répandent de plus en plus, apportent avec elles des conséquences pour la télévision. On voit notamment que les séries, produites comme un rendez-vous hebdomadaire, sont de moins en moins regardées à la TV, et que les spectateurs préfèrent attendre que tout soit sortis en DVD ou VoD. Le binge-watching rend également inutile le désormais célèbre « Previously on AMC’s… », le résumé pour se remettre “dedans”, puisqu’ils n’en sont jamais sortis, mais également le « In the Next Episode », qui arrive tout de suite…
Un changement auxquelles les chaînes, déjà en mal d’audience, devraient vite s’adapter pour ne pas perdre définitivement la main sur la diffusion des séries.
Netflix, lui, a déjà pris le pas en proposant ces séries originales par saison intégrale, comme avec « Orange is the new black » ou « Hemlock Grove ».

Quant à la question du danger pour la santé du binge-watcher, c’est Le Plus de L’Obs qui y répond le mieux : http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1233078-binge-watching-je-regarde-des-series-cul-sec-ca-ne-les-rend-que-meilleures.html

Les commentaires sont désactivés

Commentaires sont fermés