/ Santé / Comment garder la forme en hiver

Comment garder la forme en hiver

manger-sain

Pluie, vent, neige et températures en chute libre mettent l’organisme à rude épreuve. C’est d’autant plus vrai que l’on mange moins de fruits et de crudités, ce qui réduit l’apport en vitamines et nous fragilise davantage encore. Si la vaccination contre la grippe protège de ce virus qui cloue au lit pendant au moins une semaine, elle ne protège pas d’autres affections hivernales qui nous gâchent presque autant la vie. Heureusement, les médecine douces se révèlent d’une aide précieuse pour un hiver en forme.

S’agit-il vraiment d’un refroidissement ?

On parle le plus souvent de refroidissement. En réalité, le froid n’y est en principe pour rien, puisque les maladies hivernales et autres rhumes sont le fruit de virus. Il n’en demeure pas moins que les pieds froids fragilisent l’organisme et tendent à le rendre plus sensible aux infections. On veillera donc avant tout à garder ses pieds au chaud et au sec. Comme il est reconnu que l’on perd le plus de chaleur par la tête, mieux vaut ne pas oublier son bonnet !

Dans le même ordre d’idée, un bain chaud aux huiles essentielles permet souvent d’enrayer un début de refroidissement. L’huile la plus efficace pour les voies respiratoires est sans doute l’eucalyptus, dont on peut mettre quelques gouttes sur son oreiller ou sur un mouchoir. Attention à ne pas l’utiliser pure si vous voulez masser votre poitrine (huile de support impérative pour ne pas brûler la peau).

Stimulez vos défenses

De nombreuses plantes aident à stimuler les défenses immunitaires. L’échinacée est l’une des plus connues et s’utilise aussi bien en prévention que pour accélérer la guérison. Elle est disponible en gouttes, en gélules, mais aussi en infusions. Pourquoi n’essayeriez-vous pas une tisane ayurvédique à l’échinacée, pour combiner les propriétés de la plante avec l’effet stimulant des épices indiennes ?

L’échinacée est souvent proposée en combinaison avec la propolis, dans des sprays buccaux, tant il est vrai que les produits de la ruche sont incontournables pour booster notre immunité. Un apport suffisant de vitamine C est essentiel. Vous pouvez choisir des comprimés à croquer à l’acérola, le fruit le plus riche en vitamine C, mais aussi débuter votre journée avec un bon jus de citron pressé sucré au miel.

Un peu de diététique

En hiver, nous avons tendance à choisir des aliments plus caloriques, notre corps étant génétiquement programmé pour se défendre contre le froid. Mais comme nous vivons dans des maisons et des lieux de travail bien chauffés, cette stratégie ne se révèle que partiellement payante : notre corps est trop occupé à digérer pour s’occuper efficacement des virus et des bactéries. Mieux vaut lui fournir des acides gras essentiels, en consommant des huiles de première pression à froid et des capsules d’huiles de poisson, qui soutiennent l’immunité. Les poissons gras devraient bien évidemment figurer au menu chaque semaine en hiver.

Les refroidissements touchent les voies respiratoires. Néanmoins, le système digestif est impliqué dans leur prévention. La vie moderne a tendance à le mettre à rude épreuve : nous mangeons sur le pouce, souvent à la cantine ou au restaurant. Les ferments lactiques, que l’on trouve en comprimés ou dans les yaourts, l’aident à garder son équilibre et à empêcher virus et bactéries de pénétrer dans la voie sanguine.

En somme, il n’y a aucune raison de passer une grande partie de la saison froide au lit, avec courbatures, maux de tête et nez qui coule. Les remèdes naturels nous aident à franchir cette saison sans encombres. Si vous avez l’occasion de passer quelques jours au soleil, à la montagne, au Maghreb ou encore aux Canaries, profitez-en pleinement. Mais couvrez-vous bien au retour !

Les commentaires sont désactivés

Commentaires sont fermés